Tennis, badminton et autres raquettes des Mascareignes

Pour parler tennis , bad et ping -pong , de la région Océan Indien : Madagascar , Réunion et Maurice.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le français Patrick Ringel anime un stage arbitral

Aller en bas 
AuteurMessage
coachmadatennis
Admin
avatar

Nombre de messages : 3518
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Le français Patrick Ringel anime un stage arbitral   Ven 4 Mai - 23:51

03 mai 2012

Dans le Mauricien : http://www.lemauricien.com/article/tennis-table-%C2%AB%C2%A0-troisieme-maillon-d%E2%80%99-organisation%C2%A0%C2%BB-avance-patrick-ringel

Citation :
TENNIS DE TABLE « Le troisième maillon d’une organisation » avance Patrick Ringel





Article paru dans Le Mauricien | 3 mai, 2012 - 17:00






À Maurice depuis une semaine, l’expert en arbitrage français Patrick Ringel anime un stage à l’intention des arbitres souhaitant approfondir leurs connaissances. Ils pourront ainsi aller vers l’échelon suivant : être juge-arbitrage. Pour lui qui a officié dans les quatre coins du monde, l’arbitrage est le troisième maillon d’une bonne organisation.
Dans un premier temps, sa mission ici est pour aider l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT). « Je dois dire d’abord que je suis là à la demande de l’AMTT. » Patrick Ringel se réjouit de l’initiative de la fédération locale. « C’est bien que l’on réalise que l’arbitre est essentiel à la bonne marche d’une compétition. »
L’importance qu’on accorde cependant à l’arbitrage est toutefois quelque peu minimisée. « L’arbitrage est le troisième maillon d’une organisation. En premier, on a les joueurs, puis les coaches, et en troisième position l’arbitrage », avance-t-il.
Maurice n’a, à l’heure actuelle, aucun arbitre international. « Cette initiative ne peut que servir le tennis de table local. En réalisant le manque d’arbitres, ils ont fait un grand pas en avant. Et mieux : les stagiaires sont très attentifs. »
Revenant sur le stage qu’il a animé à l’intention des Mauriciens, il dira que l’envie d’apprendre est là. « Même si le nombre est faible, ils se sont bien préparés. » D’ailleurs, il fait ressortir que les stagiaires ont tous subi un examen réparti en trois niveaux. Ils ont en effet fait un récapitulatif de l’arbitrage au niveau national et international. « Ils ont tous été reçus. Ce qui démontre qu’ils veulent bien faire. »
Mais ce matin, les choses se sont un peu corsées avec la tenue d’un examen pour juge-arbitres. « Là, ils devront attendre un peu par contre, puisque les corrections se font au niveau de la FITT », poursuit notre interlocuteur.
Pour le Français, qui vient d’officier aux championnats d’Afrique cadets et juniors récemment en Algérie, un bon arbitre doit savoir inspirer confiance aux joueurs. « Pour ça, il n’y a pas trente-six solutions : il doit être en tenue, attentif et impartial, rigoureux et compréhensif. »
D’ailleurs, il est pour un arbitrage à visage humain. « Les arbitres sont des hommes et des femmes comme tous les autres. Par contre, ils connaissent le règlement et doivent savoir prendre les bonnes décisions. »
Dans la foulée, l’arbitre doit comprendre qu’un pongiste est également sujet à des manifestations. « Quand il marque un beau point, l’arbitre doit le comprendre. Nous aussi nous aimerions être un sport-spectacle. Et ça, c’est ce qui fait un bon arbitre. »
Patrick Ringel, qui fait partie de la commission d’arbitrage de la Fédération internationale de tennis de table (FITT), a officié récemment à un ProTour en France, aux Mondiaux de Dortmund et en Algérie pour les championnats d’Afrique cadets et juniors, a aussi élaboré sur l’arbitrage international.
« Nous passons du mode semi-pro à la professionnalisation. Après le stade d’arbitre international, il y a un niveau encore plus élevé : le Blue Badge. » Être détenteur d’un Blue Badge équivaut à faire partie du gratin de l’arbitrage mondial. « Pour ça, ils sont suivis par la commission d’arbitrage. » Et pour la petite histoire, ils ne sont que 12 arbitres à aller aux JO…


L’Afrique, la bonne élève
L’Afrique est considérée comme une bonne élève sur le plan mondial. Pourquoi ? Parce que, depuis quelque temps, il y a un certain investissement sur l’arbitrage. « On commence à comprendre l’importance et l’utilité de l’arbitrage. » L’effort mis en place a déjà porté ses fruits. « L’Égypte et l’Algérie ont de bons arbitres. Ça va aider pour la suite. »
Et Maurice dans tout ça ? « Ici aussi vous pouvez avoir de bons arbitres. » Mais un obstacle se dresse cependant : les coûts. « Pour qu’un arbitre ait de la pratique et développe ses capacités, il doit exercer. Or, la question des coûts est un facteur qui empêche les pays de permettre à leurs arbitres de se développer. Et à Maurice, je vous assure, il y a tout pour faire de bons arbitres. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.madatennis.be/
coachmadatennis
Admin
avatar

Nombre de messages : 3518
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Le français Patrick Ringel anime un stage arbitral   Mar 19 Juin - 19:24

19 juin 2012

Dans le Mauricien : http://www.lemauricien.com/article/tennis-table-maurice-compte-cinq-nouveaux-arbitres-internationaux

Citation :

on facebook
.
TENNIS DE TABLE: Maurice compte cinq nouveaux arbitres internationaux





Article paru dans Le Mauricien | 19 juin, 2012 - 16:30




Patrick Sahajasein



Depuis la semaine dernière, l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT) compte cinq nouveaux arbitres internationaux. Les examens se sont tenus le 4 mai au Centre national de tennis de table à Beau-Bassin. Il s’agit de Ravin Kissoondoyal, Patrick Sahajasein, Rajessen Desscann, Ricardo André et Jean-Niclès Chowree.
C’est le Français Patrick Ringel, expert de la Fédération internationale (FITT), qui avait supervisé le stage, puis les examens qui ont mené à ces certificats. Le Français avait d’ailleurs été agréablement surpris de voir l’enthousiasme des participants, bien que leur nombre était restreint.
Le stage et les examens se sont déroulés en trois volets, avec un stage de base, puis un autre pour les arbitres nationaux. Le dernier niveau était justement celui des arbitres internationaux.
Désormais, avec l’obtention des insignes d’arbitres internationaux, les cinq récipiendaires pourront officier lors des plus grands rendez-vous de la planète. « C’est un grand pas en avant pour le tennis de table mauricien », se réjouissait Didier Hao Thyn Voon, vice-président de l’AMTT, à l’annonce des résultats vendredi.
Maintenant, la prochaine étape sera d’envoyer les nouveaux arbitres dans les compétitions internationales. Celles où ils seront le plus probablement en action sont les championnats d’Afrique. « En fait, les arbitres reçoivent des invitations à travers l’AMTT. C’est l’Association qui est responsable de la canalisation de ses arbitres », explique encore Didier Hao Thyn Voon.
Avec un badge d’arbitre international, ce sont les plus grandes épreuves du monde, hormis les JO, qui attendent les nouveaux arbitres. « C’est excellent pour le tennis de table mauricien. Après les pongistes, ce sont les arbitres qui ont droit à une ouverture sur le monde. »
Cette formation, organisée fin avril pour les arbitres, suit la politique de formation de l’AMTT. En 2011, les entraîneurs se retrouvaient en formation avec le Français Étienne Guicherd. « Pour développer le tennis de table, il faut axer ses actions sur la formation. Nous avons fait un stage pour entraîneurs et un autre pour arbitres. Nous avons aussi organisé des stages pour les joueurs. »
La prochaine étape pour les nouveaux arbitres sera d’officier dans le maximum de compétitions pendant deux ans. Puis, cette période achevée, ils pourront prétendre à passer au niveau supérieur : le Blue Badge. « Ce sont seulement les meilleurs qui détiennent le Blue Badge. » Pour la petite histoire, les 12 arbitres des JO sont tous détenteurs d’un Blue Badge.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.madatennis.be/
 
Le français Patrick Ringel anime un stage arbitral
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stage de Krav Maga avec Patrick Bittan à l'Ecole Polytechniq
» B-26 Marauder Français ww2 à identifier.
» Week end stage Delgado
» Stage pour parer seul son cheval
» Aliaciklo : nouveau fabricant français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tennis, badminton et autres raquettes des Mascareignes :: LE FORUM DU PING-PONG :: quoi de neuf à Maurice-
Sauter vers: