Tennis, badminton et autres raquettes des Mascareignes

Pour parler tennis , bad et ping -pong , de la région Océan Indien : Madagascar , Réunion et Maurice.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Martine Imary : retour gagnant à la Réunion

Aller en bas 
AuteurMessage
coachmadatennis
Admin
avatar

Nombre de messages : 3518
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Martine Imary : retour gagnant à la Réunion    Ven 10 Fév - 10:25

dans Clicanoo : http://www.clicanoo.re/11-actualites/Sports/225-tennis/312458-on-est-bien-chez-soi.html

Citation :
Tennis
« On est bien chez soi »
publié le 8 février 2012
06h35




Lauréate à Saint-Louis, Martine Imary dispute cette semaine le tournoi du Tropic (photo Jean-Claude François).

MARTINE IMARY - Récente lauréate du tournoi du TC Saint-Louisien, la Tamponnaise et future Saint-Pierroise fait le tour de son actualité et porte un regard lucide sur le tennis féminin actuel.


Samedi dernier, Martine Imary a remporté son troisième tournoi de la saison sur les courts saint-louisiens, après les Open du TC Tampon et du TC Saint-Joseph. Cinq mois après son retour à la Réunion, la pensionnaire du TCT, âgée de 29 ans, s’apprête à rejoindre le club saint-pierrois de l’AMSTP. Son club de coeur. En qualité d’enseignante mais également de meilleure joueuse du circuit.

La vie à la Réunion Après un "exil" en métropole et à l’étranger marqué notamment par quatre années parisiennes, Imary est revenue vivre à la Réunion en septembre. Un choix qu’elle ne regrette pas. « Ça se passe bien, déclare-t-elle. Je suis contente d’avoir retrouvé le soleil et mes amis. » Paris lui manquerait-elle ? « Question températures, pas du tout ; en termes de vie sociale, culturelle, de voyages, je dois avouer que c’est différent ici.... Mais on est quand même bien chez soi. »

Le retour à Casabona Pour ses retrouvailles avec son île, Imary a choisi le TC Tampon, qu’avait rejoint avant elle Philippe Simon, avec qui elle travaillait à Paris. Aujourd’hui encore, elle y est toujours licenciée. Mais ce n’est plus qu’une question de jours avant qu’elle rejoigne l’antre de Casabona. Sous réserve d’un avis favorable du Conseil général, l’AMTSP lui a proposé un contrat aidé d’enseignante qu’elle a accepté.  Un retour aux sources pour celle qui a fréquenté le club saint-pierrois pendant huit ans, avant de s’envoler pour la métropole. Un choix professionnel et affectif. « Ça va me faire plaisir de retrouver Philippe (Hachemaoui), Fred (Hoarau) et tous mes amis. J’ai déjà travaillé dans une structure privée mais pas encore dans un club. » Au-delà de son travail, elle pourrait également tenir le rôle de capitaine lors des championnats par équipes. Et poursuivra bien entendu sa "carrière" de joueuse.

La compétition « J’ai toujours aimé joué au tennis, j’ai toujours eu ce côté joueuse. » A 29 ans, Imary n’a rien perdu de sa passion pour la petite balle jaune. "J’adore la compétition", explique-t-elle, même si elle reconnaît qu’elle joue désormais "un peu plus pour le plaisir. J’aime l’ambiance qui règne sur le circuit et les tournois me permettent de retrouver des anciens camarades."

Le tennis féminin "Le niveau a stagné, voire même régressé." Lorsqu’elle compare les deux périodes qu’elle a connu, la Tamponnaise ne peut que constater l’évidence. "A l’époque des Sandrine Chevy ou Stéphanie Courdavault, nous étions plus nombreuses à jouer seconde série. Ce n’était pas tout le temps les mêmes qui s’imposaient. Et derrière notre génération, il y avait des jeunes plus que prometteuses, à l’image de Célia Respaut au Lalatine." Aujourd’hui, Imary est l’unique 0 du circuit. Suivent loin derrière Eva Payet ou Priscilla Tourville (3/6). "J’ai été un peu surprise de constater que de nombreux tournois ont été gagnés par des trentenaires."

La relève Si le tennis féminin manque cruellement de densité dans le haut du panier, la jeune génération emmenée par le trio Eva Payet (3/6, 1997) - Emmanuelle Girard (4/6, 1999) - Julie Bonnard (5/6, 1997) pourrait bien y remédier. "Emmanuelle est certainement la plus complète des trois, juge Imary. Celle qui a le plus grand potentiel, tant au niveau physique que technique ou mental. Eva est également une bonne joueuse mais elle paraît un peu plus frivole. Pour une 3/6, elle manque un peu de maturité. Quant à Julie, je dirai qu’elle se situe entre les deux autres"

Morgan Chari

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.madatennis.be/
 
Martine Imary : retour gagnant à la Réunion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour gagnant pour Djakaridja Koné
» Pêche en Réunion 2
» US Sarre-Union (CFA2)
» Lacs autour de St Jean, L'union, Castelmaurou???
» Aller-retour St-Lô <> Paris St-Lazare.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tennis, badminton et autres raquettes des Mascareignes :: Tennis Réunion :: Joueuses et joueurs préférés-
Sauter vers: