Tennis, badminton et autres raquettes des Mascareignes

Pour parler tennis , bad et ping -pong , de la région Océan Indien : Madagascar , Réunion et Maurice.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bilan 2010 du tennis de table mauricien.

Aller en bas 
AuteurMessage
coachmadatennis
Admin
avatar

Nombre de messages : 3518
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Bilan 2010 du tennis de table mauricien.   Mar 14 Déc - 22:37

dans le Mauricien du 14/12/2010

source : http://www.lemauricien.com/mauricien/index.html


Citation :

TENNIS DE TABLE Bilan 2010




Une année mouvementée à prévoir après une saison bien remplie



À moins d'une semaine de la clôture officielle de la saison 2010, l'Association mauricienne de tennis de table (AMTT) a dressé son bilan de l'année écoulée. Une année sous le signe de la formation, tant des coaches que des pongistes, avec des stages, des séances pour entraîneurs, le lancement du projet Baby Ping, tout a été fait pour que pongistes et apprentis puissent se lancer dans le grand bain qu'est le haut niveau. Mais ce sont surtout les Jeux des îles de 2011 aux Seychelles (5-15 août) qui ont motivé les actions de l'AMTT.

" Notre plus gros souci reste l'absence de sparring-partners pour nous préparer pour les JIOI ", explique-t-on du côté de l'AMTT. " Il ne faut pas oublier que nous avons un honneur à défendre aux Seychelles ", souligne Rajessen Desscann, l'un des deux entraîneurs nationaux. C'est un fait que Maurice a une belle réputation dans la région : cinq médailles d'or sur les sept en jeu en 2003, deux aux JIOI en 2007. Les Mauriciens se font respecter.

" D'ailleurs, c'est la raison pour laquelle nous avons voulu explorer des pistes telles que le club Le Vallois en France ", soutient Rajessen Desscann. C'est d'ailleurs un des hauts faits de cette saison, avec un stage de plus de deux semaines en terre française. " Après ce stage, Warren Li Kam Wa et Déborah Wong avaient participé à l'Open de France. "

Puis, il y a la participation de Warren Li Kam Wa à l'Open de Tunisie. Une participation toute symbolique, mais qui aura quand même valu à Warren Li Kam Wa une médaille de bronze en double mixte. " Cette médaille valait son pesant d'or ", rappelle le coach.

Il y a d'autres événements au courant de la saison qui sont à marquer d'une pierre blanche. La venue de quelques pongistes du club Le Vallois dans le courant du mois d'août de cette année. " Nous avons voulu les avoir ici afin de faire profiter de cette chance au maximum de pongistes. Cet événement a été le précurseur d'une série de stages. "

Les Jeux du Commonwealth ont également été des faits marquants pour la saison 2010. " Nous avons été plus ou moins sur la bonne pente en Inde. Nous avons vu qu'il y avait des lacunes et nous avons pris des mesures pour les corriger. "

Les coaches n'ont pas été délaissés pendant cette saison 2010. Une séance de formation de niveau 2 avec le Français Étienne Guicherd, expert de la Fédération internationale. " Là encore, c'est un grand pas en avant. On parle de formation, de tennis de table de haut niveau, mais on n'avait pas forcément les ressources nécessaires pour y arriver. Maintenant, c'est fait. On est maintenant en ligne avec la Fédération internationale ", soutient Rajessen Desscann.

Et le projet Baby Ping dans tout ça ? Ce concept a pour but de former les jeunes, futurs champions, tout en élargissant la base de la pyramide menant vers le haut niveau. " C'est un fait que si à long terme nous visons un titre de champion d'Afrique, il nous faut commencer très tôt. Nous avons donc des enfants de 6-7 ans qui se sont inscrits. "

Le projet Baby Ping a déjà fait ses preuves. Élodie Hau Wan Kau, récente médaillée d'or aux Jeux de l'Avenir, est une émanation de cette structure. Oumar Ahmed également. " Nous avons intégré des joueurs régionaux dans le groupe qui s'entraînent avec la sélection nationale. Jordan Solamalay, Jason Pontoise, tous ces jeunes ont du talent. Mais il fallait les canaliser avant de pouvoir faire quelque chose. "

Qu'en est-il de 2010 ? " Notre objectif est clair : faire mieux qu'à Tana pour les Jeux des îles. Mais il y a d'autres rendez-vous à ne pas rater non plus. Les championnats d'Afrique en font partie. Nous espérons arriver à notre meilleur niveau ", conclut Rajessen Desscann.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.madatennis.be/
coachmadatennis
Admin
avatar

Nombre de messages : 3518
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Bilan 2010 du tennis de table mauricien.   Dim 26 Déc - 13:51

26/12/2010

source : http://www.lemauricien.com/weekend/

Citation :


Association Mauricienne de tennis de table



L'association Mauricienne de tennis de table (AMTT) a été avant tout placée cette année sous le signe de la formation, tant chez les coaches que les pongistes;Il y a eu des stages et autres lancements de projet pour préparer ces derniers en vue des JIOI de 2011. Les pongistes, à l'instar de Warren Li Kam Wa, élu Most Promising Sportsman of the Year, continuent de monter en puissance en masculin alors que chez les filles, Widaad Gukhool mène toujours les débats.

Au niveau des résultats lors de cette année 2010, on notera bien évidemment le titre de champion de Maurice de Warren Li Kam Wa, à seulement 15 ans, lui qui a obtenu deux médailles de bronze aux Jeux d'Afrique des jeunes au Maroc et encore deux médailles de bronze en double hommes au World Junior Circuit. Du côté féminin, Widaad Gukhool continue de dominer les débats. Pour cela, La rédaction de Week-End tient à saluer la régularité de ces pongistes. Mais le hic reste les Jeux du Commonwealth à Delhi où les pongistes mauriciens ont eu fort à faire, n'ayant pas été capables de rivaliser avec les meilleurs.

Force est de constater que l'AMTT n'a pas chômé en terme de formations, où les coaches mauriciens ont suivi en novembre un stage de niveau 2 avec le Français Etienne Guicherd, expert de la fédération internationale de tennis de table. Les pongistes, à l'instar de Li Kam Wa et Déborah Wong, ont eux suivi un programme intensif au club Levallois pour pouvoir s'améliorer. En ce qu'il s'agit de projet en 2010, c'est le Baby Ping qui a retenu toute l'attention. En effet, ce concept, initié par l'AMTT, avait pour but de former les jeunes pongistes âgés entre 7 à 10 ans et il s'est avéré que ça a été une réussite car 53 candidats se sont vu remettre leur certificat de Raquette de Bronze.

En terme de gestion, l'AMTT n'a pas grand-chose à se reprocher ayant fait tout son maximum pour la promotion de la petite balle blanche, ayant reçu six tables, une centaine de raquettes, des balles et des counters de l'International table-tennis federation (ITTF) pour la promotion de cette discipline. Il n'empêche que le tennis de table a besoin de beaucoup de bras en puissance puisque cela ne se bouscule pas derrière Warren Li Kam Wa et Widaad Gukhool. Il faudrait que les pongistes soient plus compétitifs surtout lors des compétitions internationaux car l'objectif demeure, ne l'oublions pas, la médaille d'or.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.madatennis.be/
Admin
Admin


Nombre de messages : 399
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Bilan 2010 du tennis de table mauricien.   Mer 5 Jan - 17:35

05/01/2011

dans le Mauricien

source : http://www.lemauricien.com/mauricien/index.html

Citation :

TENNIS DE TABLE Bilan et perspectives




2011 : l'année charnière



A peine l'année 2010 terminée et 2011 entamée que l'Association mauricienne de tennis de table (AMTT) pense déjà à l'échéance majeure de 2011 : les Jeux des îles de l'océan Indien (JIOI), aux Seychelles, en août (5-15). Mais il ne sera pas question de faire de la figuration en terre seychelloise. Il s'agira au contraire de tout faire pour montrer que les Mauriciens ont engrangé de l'expérience et peuvent faire face à leurs adversaires.

D'ailleurs, c'est la raison pour laquelle les Warren Li Kam Wa, Widaad Gukhool et autres Déborah Wong se sont vus transformés en globe trotters du tennis de table au cours de ces deux dernières années. Entre les Mondiaux cadets pour Widaad Gukhool en 2009 et les championnats d'Afrique, l'Open de France ou encore de Tunisie pour Warren Li Kam Wa, les compétitions de haut niveau n'ont pas manqué.

" Nous avons l'intention de faire mieux que les JIOI de 2007 ", explique Rajessen Desscann, un des deux entraîneurs de la sélection nationale. " Car avec seulement deux médailles d'or à Tana, nous étions loin des cinq obtenus en 2003 à Maurice. Il faudra se refaire une santé. "

Et pour en arriver là, plusieurs options sont envisagées. En premier : le club Le Vallois. L'année dernière, les sociétaires du club français avaient fait le saut en compagnie du coach pour servir de sparring-partners aux Mauriciens. Il se pourrait que l'expérience soit renouvelée ou qu'un groupe de pongistes fasse le déplacement en France. " Nous attendons d'avoir tous les éléments en main pour nous prononcer ", soutient le coentraîneur.

Plus loin, l'autre option se nomme la pongiste Sarah Hanffou. Cette dernière, championne d'Afrique en titre, grande amie de Maurice, s'est penchée sur le cas mauricien. " Elle nous a laissé entendre qu'elle pourrait nous aider pour nous préparer pour les JIOI.C'est encourageant de voir que la championne d'Afrique veut personnellement nous apporter son soutien ", avance Rajessen Desscann.

D'autres mesures seront implémentées pour aider les pongistes à se préparer au mieux pour les JIOI. Ainsi, l'encadrement technique projette d'augmenter les séances d'entraînement. Les rythme passera de cinq à six séances hebdomadaires.

" Nous allons aussi mettre sur pied des séances d'entraînement individuelles. Nous allons devoir travailler cet aspect lors des différentes séances d'entraînement ", soutient Rajessen Desscann.

Si les regards sont tournés vers les JIOI, il n'empêche que la saison 2010 a été marquée par des motifs de satisfaction. " Nous avons pu participer à quelques grandes compétitions comme l'Open de France et l'Open de Tunisie ", avoue Rajessen Desscann.

Et d'ailleurs, Warren Li Kam Wa, aligné à la compétition tunisienne, ramène une médaille de bronze en doubles hommes. " Nous avons également pu passer par la case Jeux Olympiques de la Jeunesse, tout comme par celle des Jeux d'Afrique de la Jeunesse. C'est déjà de l'expérience engrangée. "

Le bilan de l'année écoulée est également permis de voir l'éclosion ou plutôt la confirmation des nouveaux talents, dont les jeunes Wassim Gukhool ou encore Jordan Pontoise. Mais malgré cela, la vieille garde a toujours répondu présent pendant les compétitions. " C'est bien de voir que les jeunes répondent présents. Maintenant, il s'agit de les encadrer pour qu'ils atteignent le haut niveau ", avance le coach.

2010 a été placée sous le signe de la formation. Si les aspirants coaches sont retournés sur les bancs d'école sous la férule du Français Étienne Guicherd, par contre, les tout-petits ont eu droit à leur formation avec la mise en place du projet Baby Ping. " L'objectif à long terme, c'est de former des champions d'Afrique. A court terme, c'est d'avoir plus de licenciés. "

Il semblerait que le projet Baby Pinbg porte ses fruits puisque la grande gagnante des Jeux de l'Avenir, Élodie Hau Wan Kau, est issue de ce concept. En attendant que d'autres la rejoignent...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tennis-mascareignes.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bilan 2010 du tennis de table mauricien.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bilan 2010 du tennis de table mauricien.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accueil au FOS Villeneuve D''Ascq tennis de table !
» Site Berck Tennis de Table
» Raquette tennis de table tibhar
» Le site du Berck Tennis de Table
» Tournoi du Baisieux Tennis de Table - 5 et 6 Mars 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tennis, badminton et autres raquettes des Mascareignes :: LE FORUM DU PING-PONG :: quoi de neuf à Maurice-
Sauter vers: